Première fois entre copines

Un téléphone portable a sonné “Shake It Off” de Taylor Swift lors d’une chaude journée d’été dans la Saône et Loire. Taylor chantait encore et encore des répliques de la chanson jusqu’à ce que Sandrine Famot réponde à l’appel. Sandrine se préparait pour sa dernière année de lycée et elle ne pouvait pas attendre. Elle avait été pom-pom girl tout au long de ses études secondaires, mais elle ne pouvait pas attendre le début de la dernière année pour le faire. Elle avait le béguin pour un des garçons de l’équipe universitaire de football. Ce n’est pas le capitaine comme la plupart des pom-pom girls le font. C’est le joueur vedette, Chimon Nicolas.

Bref, elle a répondu au téléphone.

-Salut, Coach Noiseti !

C’était Olivia Noiseti, l’entraîneur des pom-pom girls. Tout le monde aimait Mlle Noiseti. Elle enseigne l’anglais à l’école en plus de ses fonctions d’entraîneure.

-Salut, Sandrine. L’entraîneur Noiseti a dit.

-Ecoute, je t’appelais juste pour te dire que tu as été choisi comme capitaine des pom-pom girls de l’équipe cette année. Félicitations !

Sandrine ne pouvait pas retenir dans son excitation. Elle a couiné comme une petite fille qui vient d’avoir un nouveau vélo pour son anniversaire.

-Wow, tu es sérieuse ? Vous plaisantez, c’est une blague ! Je n’arrive pas à le croire !

-Je suis sérieuse. Je voulais juste vous annoncer la bonne nouvelle ! A la semaine prochaine, à l’entraînement !

Sandrine était tellement ravie qu’elle a appelé toute l’équipe une par une et les en a informés. La plupart étaient très heureux pour leur ami. La plupart.

Ces filles traînaient ensemble depuis quelques années maintenant. Elles se connaissaient. Certaines étaient meilleures que d’autres. Mais elles ont tous passé du temps ensemble loin de l’école. Certaines des filles faisaient des soirées pyjama et des fêtes quand leurs parents étaient absents, chaque fois qu’elles en avaient l’occasion.

Il y a dix pom-pom girls dans cette équipe. L’école est plus petite et tout le monde se connaît. C’est une communauté soudée.

Sandrine Famot, la pom-pom girl en chef, a les cheveux blonds assez longs. Elle mesure 1,75 m et a une belle paire de seins de bonnet B. Pas trop grand. Pas trop petit. Juste ce qu’il faut. Sa meilleure amie dans l’équipe est Sophie Fernon, qui a les cheveux noirs plus longs, des seins de bonnet C, et qui mesure 1,75 m. Et puis il y a Jessica Valentine. Jessica est très athlétique. C’est une gymnaste vedette ainsi qu’une excellente pom-pom girl. Elle est aussi très intelligente. Jessica est l’une des deux cheerleaders métisses de l’équipe. Elle mesure 1,75 m et a des seins de bonnet C. Elle a les cheveux noirs raides qu’elle porte habituellement en queue de cheval. On parlera des autres filles plus tard.

Sandrine a invité ses deux amies les plus proches cette fin de semaine pour un grand voyage au magasin pour la rentrée scolaire afin de se préparer pour la prochaine année scolaire. Elles avaient besoin de certaines choses. C’était la tradition depuis quelques années depuis qu’elles savaient conduire. Une fois le samedi arrivé, Sandrine, Sophie et Jessica ont été chargées dans le SUV des parents de Sandrine et se sont dirigées vers le centre commercial pour trouver des promos  sur de nouveaux vêtements.

Après quelques heures de shopping, chacune des filles avait un tas de nouvelles choses à porter pour l’année à venir. Elles donnaient habituellement les vêtements de l’an dernier aux plus démunis, ou les transmettaient à leurs jeunes sœurs, si elles en avaient. Sandrine n’avait qu’un frère, Thierry. D’habitude, ses vieux vêtements allaient aux bonnes oeuvres.

Ils sont rentrés chez elle et ont essayé leurs nouvelles affaires. Tout était parfait. Comme il n’y avait personne à la maison ce jour-là, elles ont ouvert la cave à vin de la famille Famot. Elles voulaient s’amuser sérieusement avant le début des cours, alors pourquoi ne pas prendre quelques verres de vin ?

Jessica a débouché le bouchon sur du Pinot Grigio et a versé trois verres de vin. En un rien de temps, il y avait trois jeunes femmes ivres assises dans le salon avec une bouteille de vin vide. Ces filles l’avaient déjà fait auparavant et ont eu de la chance de ne pas s’être fait prendre. Valérie et Marc Famot ne seraient pas contents s’ils l’apprenaient.

Elles ont parlé de tout, de la chaleur des garçons à l’école, de la méchanceté de certains de leurs professeurs, des cours qu’elles attendaient avec impatience et des cours qu’elles n’avaient pas. Soudain, la conversation s’est tournée vers les autres filles de l’équipe de pom-pom girls. L’une des filles, Jessica, était certes bisexuelle et n’avait pas peur d’en parler ouvertement, enfin, seulement entre collègues pom-pom girls. Personne d’autre ne le savait. Jessica parlait d’un béguin pour une autre pom-pom girl, Cécile Wu.

Cécile est une belle fille asiatique avec de longs cheveux foncés, de plus petits seins de bonnet A, et se tient à 168 cm de haut. Cécile n’a aucune idée que Jessica a le béguin pour elle, mais elle a remarqué que Jessica la fixait de temps en temps pendant les répétitions de cheerleading.

Je suppose que l’alcool peut être comme un sérum de vérité si on en donne assez. Sandrine et Sophie ont été choquées d’apprendre que Jessica craquait pour Cécile. Ils ont un peu ri quand Jessica en a parlé.

-Mais elle est vraiment, vraiment, vraiment, super canon ! dit une Jessica excitée. Elle me fait mouiller là-dessous.

Tout le monde riait.

-Pourquoi tu ne l’invites pas à sortir ? suggère Sandrine.

-Oh, elle aime les garçons. Je ne pourrais jamais agir comme ça. Vous feriez mieux de ne rien dire, je suis sérieuse. Vous pensez probablement que je suis dégueulasse de parler comme ça devant vous les gars.

-Non, ce n’est pas dégoûtant. Nous avons été pris par surprise, c’est tout, a déclaré Sophie.

Jessica a demandé s’ils avaient déjà été avec une fille et ils ont tous les deux dit “Non”.

Elles se demandaient tous comment c’était et Jessica leur a dit que c’était merveilleux. Sandrine a dit qu’elle serait prête à embrasser une fille juste pour voir si ça lui plairait ou non. Sophie était d’accord et a dit qu’elle ressentait la même chose, mais qu’elle n’était pas sûre qu’elle l’aimerait vraiment. C’était nouveau pour elles deux.

Jessica a ensuite fait quelque chose que personne n’attendait et elle s’est penchée et a embrassé Sandrine Famot sur les lèvres. Sandrine ne savait pas comment réagir, alors elle s’est d’abord retirée et a dit :

-Hé, je n’ai jamais accepté de te laisser m’embrasser.

Jessica m’a alors expliqué :

-Je sais, mais je me suis dit que c’était maintenant ou jamais. Soit tu me détesteras à jamais, soit je me détesterai de ne pas avoir essayé. Tu t’es éloigné. Ce n’était pas un vrai baiser. Tu dois me laisser t’en donner un vrai.

-Woah, ok, je suppose. Je suis ouvert à essayer de nouvelles choses, je suppose.

Jessica s’est penchée de nouveau en avant tandis que Sophie observait attentivement ses deux meilleures amies. Le baiser était plus long cette fois, et plus sensuel. Ça voulait dire quelque chose. Ce n’était pas qu’une bise rapide comme la dernière fois avant que Sandrine se penche en arrière et se sépare. Cette fois, c’était réel. Elles ont toutes les deux senti des étincelles et ne savaient pas quoi faire. Elles ne savaient pas ce qui allait se passer ensuite.

Puis Jessica s’est penchée vers Sophie Fernon et a dit :

-Tu es la suivante.

Sophie était presque étourdie d’impatience. Elle ne pouvait pas attendre. En fait, elle avait toujours voulu embrasser une fille, mais elle avait trop peur de l’admettre à ses amis. Mais puisque l’occasion se présentait, autant qu’elle en profite pleinement.

Elles s’embrassèrent et Jessica mit sa main droite autour de l’arrière de la tête de Sophie pour la maintenir en place. Il y avait certainement une certaine tension ici, mais elles étaient trop amoureux l’une de l’autre pour arrêter ce qu’elles faisaient. Elles se sont embrassés longtemps avant que Sandrine Famot ne leur dise de prendre une chambre, puis elle a ri. Elles étaient très ivres et ne s’en souciaient plus. Bientôt, elles se sont emparés de leurs vêtements et les ont enlevés. Il y a d’abord eu leurs hauts. Puis les soutiens-gorge.

Jessica embrassa Sandrine Famot sur la bouche une fois de plus, puis descendit jusqu’à ses seins, léchant et embrassant son cou en chemin. Elle a pris le mamelon gauche de Sandrine dans sa bouche et a tourbillonné sa langue autour de celle-ci, la mordant et la léchant. Puis elle s’est déplacée vers son mamelon droit et a fait la même chose jusqu’à ce que les deux mamelons soient érigés et rigides. Elle a regardé dans les beaux yeux de Sandrine et n’a rien dit. Rien n’avait besoin d’être dit pour l’instant. Le désir pur prenait le dessus et c’était merveilleux.

Tandis que Jessica léchait les mamelons de Sandrine et se dirigeait vers son short, Sophie regardait Sophie. Elle a embrassé sa meilleure amie pour la première fois. Je me sentais mieux qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Ça l’a fait mouiller dans sa chatte. Elle était absolument trempée.

Jessica a commencé à enlever le short et la culotte de Sandrine d’un seul coup. Les jambes de Sandrine étaient en l’air pendant que Jessica arrachait ses vêtements et les mettait de côté. Jessica a ensuite dirigée sa tête vers le bas à sa chatte et a sorti sa langue. Elle a mis sa langue sur les lèvres de Sandrine, elle a tremblé d’excitation. Elle avait du mal à s’empêcher de jouir. Jessica léchait la chatte trempée de Sandrine jusqu’à ce qu’elle atteigne enfin son clito. Elle a sucé son clitoris encore et encore et a tourbillonné sa langue autour jusqu’à ce qu’elle ait commencé à trembler et à trembler violemment de son orgasme imminent.

-Oh mon Dieu ! Unh, Unh, Unh, Unhhhhhhhhhh ! Ahhhhhhhhhhhhhhhhh ! Je suis en train de jouir. Oh, mon Dieu, tu me fais jouir. Oooooooooh !

Le visage de Jessica était trempé du jus de chatte de Sandrine. Elle adorait le goût de la mouille. Elle n’en avait jamais assez.

Jessica regarda son autre amie qui avait les plus grands yeux bruns que vous ayez jamais vus. Elle lui a donné le même traitement qu’à Sandrine. Elle a commencé à se lécher les mamelons, mais cette fois-ci, elle a mis deux doigts de sa main gauche dans sa chatte. Elle la doigtait. Lentement au début, mais ensuite elle a accéléré le rythme.

-Oh mon Dieu, je suis en train de jouir !

Jessica a rapidement détourné son attention de ses mamelons et s’est dirigée vers sa chatte humide. Elle a lapé et lapé encore son jus de chatte doux et sucé sur son clitoris jusqu’à ce qu’elle aussi a eu un orgasme féroce. Sophie a même un peu giclé sur le visage de Jessica. Jessica a adoré. Elle était si heureuse qu’elle a pu vivre cette expérience avec ses deux meilleures amies. Personne d’autre sur terre ne pouvait la rendre aussi heureuse qu’eux deux. Maintenant, c’était à son tour d’être heureuse. Elle se demandait si elles étaient d’accord. Elle se demandait si elles n’étaient pas trop nerveuses ou si elles n’étaient pas trop incertaines d’eux-mêmes, car tout cela est nouveau pour elles deux.

Elles ne savaient pas trop quoi faire alors Jessica a guidé Sophie jusqu’à sa chatte trempée. Sandrine a regardé pendant quelques secondes avant de commencer à sucer les tétons noirs et durs de Jessica. D’abord, elle a sucé le gauche, puis s’est déplacée vers le droit. Jessica gémissait de plaisir pendant que son autre amie lui léchait la chatte. Lentement au début, mais elle s’est mise à lécher plus vite.

-Oh mon Dieu ! Tu fais ça si bien ! Ne t’arrête pas ! Ne t’arrête jamais, putain ! C’est trop bon, putain ! Ohhhhhhhhhhh ! Ohhhhhhhhhhh ! FUCK !

Jessica a eu un orgasme puissant et a fait jaillir de la cyprine partout sur le beau visage de son amie !

-C’était incroyable ! s’exclama Jessica. Je me sens si heureuse.

Sandrine regarda son amie Sophie. Les deux souriaient et se donnaient un long baiser sur les lèvres, goûtant le jus de la chatte de l’autre alors qu’elles s’embrassaient.

-Nous avons besoin d’une soirée pyjama, dit Jessica.

-Je ne pense pas que nous dormirions beaucoup, a dit Sophie.

Plus tard dans la soirée, Marc et Valérie, les parents de Sandrine, sont rentrés à la maison après avoir rendu visite à la sœur et au beau-frère de Valérie, Melanie et Thomas. Ils étaient avec eux toute la journée. Thomas aimait le golf, alors il a emmené Marc au terrain pour une partie de golf. Mélanie et Valérie sont allées faire du shopping, puis rendre visite à d’anciens camarades de classe de l’université pour le dîner.

Valérie a vu les trois jeunes filles assises dans le salon en train de regarder un film et leur a demandé comment se passait leur été. Valérie connaissait ces filles telles qu’elles avaient été chez les Famot à de nombreuses reprises. Valérie et Marc étaient heureux de les voir. Ils ont mangé un bon repas et ont bu quelques verres avant que tout le monde se couche. Sandrine avait une grande chambre. Son lit était assez grand pour deux, mais trois le poussaient. Au lieu qu’une fille dorme par terre, Jessica s’est portée volontaire pour prendre le canapé jusqu’à ce que Valérie et Marc aillent se coucher.

Les parents de Sandrine sont allés dans leur chambre vers 23 h 30 ce soir-là. Puis Jessica s’est faufilée dans la chambre de Sandrine. Les deux filles se doigtaient déjà sous les draps quand Jessica est entrée.

-Hé, je peux me joindre à vous ? demanda-t-elle.

-Plus il y en a, mieux c’est, répondit Sandrine.

Jessica a sauté sur les deux filles et a commencé à les caresser toutes les deux. Ils ont tous les deux commencé à ricaner. La chambre de papa et maman était à l’autre bout de la maison, au rez-de-chaussée, donc il est très peu probable que leur bruit soit entendu, mais ils ont fait un effort pour se taire au cas où.

Sandrine a sorti sa main de sous les couvertures et la chatte de Sophie où elle avait été. Elle a mis ses doigts dans la bouche de Jessica et bientôt ses doigts se sont engloutis. Jessica voulait goûter à nouveau le jus de chatte sucré de Sophie. C’était un arôme enivrant et délicieux plus tôt dans la journée. Elle était impatiente de réessayer.

Elle a mis les deux doigts dans sa bouche et les a sucés pendant longtemps, puis elle s’est retirée et a dit

-Ta chatte a un goût merveilleux, Sophie. Donne-m’en d’autres.

Sophie a ensuite soulevé ses couvertures et Jessica s’est penchée vers le bas et a commencé à la langue sa chatte. Elle prenait son temps maintenant. Je m’amuse bien. Savourer. Il n’y avait rien qu’elle voulait plus que de lécher ses deux meilleurs amis à l’orgasme plusieurs fois.

Alors que Jessica savourait la chatte de Sophie, Sandrine Famot s’est assise sur la tête de Sophie Fernon et Sophie a commencé à lécher son clito. Elle pensait que sa chatte était absolument magnifique. Elle l’a goûté et n’en a jamais eu assez. Elle se léchait et se léchait les doigts, tourbillonnait sa langue autour d’elle et se mordillait si doucement. Sa chatte n’en pouvait plus. Elle a tremblé, tremblé et gémi doucement. Elle ne pouvait plus se contrôler. Elle allait sperme et sperme dur.

-Ahhhhhhhhh, oh mon Dieu, c’est si bon. Tu me fais jouir ! Mon Dieu, ohhhhhhhh, ohhhhhhhhhh ouissssss ! Oooooooooooooh !”

Sandrine et Sophie s’en tirent bien. Jessica a commencé à doigter la chatte de Sophie tout en léchant son clito. D’abord un doigt, puis deux qui entrent et sortent, entrent et sortent. Elle la léchait aussi vite qu’elle le pouvait avec son orgasme qui approchait à grands pas.

-Uhhhh, ohhhhh, ohhhhhhh mon dieu ! Oooooooooooooh ! Oui, fais-moi jouir, fais-moi jouir ! Oui, ça fait tellement de bien. Mmmmmmmmmmm.

Le visage de Jessica brillait de sueur et de jus de chatte. Sophie s’est assise et a léché son propre jus de chatte sur le visage de Jessica, puis a embrassé son amie. Elle aimait chaque moment qu’ils avaient partagé ensemble. Puis Sandrine s’est penchée vers leur moment de baiser et a commencé à embrasser Jessica en français. Puis elle se pencha et embrassa Sophie sur les lèvres et bientôt ils s’embrassèrent toutes les trois. C’était merveilleux.

Jessica a commencé à se doigter parce qu’elle n’était pas encore descendue. Les autres filles ont remarqué et Sandrine Famot a suggéré un soixante-neuf. Sandrine s’est couchée sur Jessica et a commencé à lécher sa chatte pendant que Sophie Fernon allait à la salle de bain, mais est vite revenue avec une brosse à cheveux. Elle a utilisé la grosse poignée ronde pour se planter dans sa propre chatte. Elle se faisait plaisir pendant que les deux autres filles faisaient un soixante-neuf. Elle se caressait la chatte avec la brosse allant lentement, puis plus vite, puis elle ralentissait à nouveau. Elle se mettrait au bord de l’orgasme, mais elle ne voulait pas jouir jusqu’à ce que ses amies l’aient fait.

Mais assez tôt, Jessica et Sandrine se tordaient et tremblaient comme si un tremblement de terre s’était produit. Elles perdaient le contrôle. Jessica giclait sur le visage de Sandrine et Sandrine est venue aussi. Sophie se pénètre avec sa brosse à cheveux dur dans et au bord de sa chatte. Finalement, elle commençait à trembler et elle savait que son orgasme était imminent. Elle gémit :

-Ohhhhhhh, moi aussi, j’éjacule. Oh, j’arrive.

Jessica a ensuite mis son visage entre les jambes de Sophie et regardé son orgasme. Elle était incontrôlable. Puis, quand c’était fini, Jessica a léché son jus de chatte.

Elles se sont endormis cette nuit-là sur des draps trempés.

Le lendemain matin, Sandrine s’est réveillée vers 7 h 30. Marc et Valérie Famot se lèveraient bientôt pour aller à l’église. Les filles s’occupaient de préparer leur propre petit déjeuner le dimanche matin parce que Marc et Valérie ne voulaient pas être en retard à l’église. Ils allaient à l’église de la mère de Marc dans la ville voisine qui était à une demi-heure d’ici, alors ils ont dû partir un peu plus tôt que d’habitude.

Les autres filles dormaient encore profondément. Sandrine a dû les réveiller et voir si elles voulaient les aider pour le petit déjeuner. Elle ne savait pas comment les réveiller, mais une pensée lui a traversé l’esprit. Jessica était allongée là, en culotte rose, sans soutien-gorge ni chemise. Elle était magnifique pour Sandrine. Elle se pencha, écarta la culotte et posa sa bouche là, sentant la chaleur qui émanait de la délicieuse chatte de Jessica. Elle a sorti sa langue de sa bouche et a commencé à lécher les lèvres douces de Jessica chatte douce. Elle a commencé lentement mais a commencé à accélérer le rythme jusqu’à ce que Jessica se réveille lentement de son sommeil. Elle a remarqué ce qui se passait et elle a souri très fort à Sandrine comme elle a travaillé loin lécher sa glorieuse chatte. Jessica a posé sa main sur l’arrière de la tête de Sandrine et a chuchoté “Baise-moi avec ta langue”.

Elle a léché pendant environ cinq minutes jusqu’à ce que Jessica ressente cette sensation bien trop familière. L’orgasme approchait à grands pas. Elle a branlé et secoué tranquillement pour ne pas réveiller Sophie. Elle sentit une vague de plaisir se répandre dans son corps comme si elle avait encore un autre orgasme puissant. Quand elle eut fini, elle regarda sa belle amie endormie et ils décidèrent ensemble de la réveiller de la même façon. Jessica est descendue du lit et s’est agenouillée sur le sol. Sophie ne portait pas de culotte au lit. Elle portait un t-shirt, mais rien d’autre. Jessica a rampé sous les couvertures et a épluché les jambes de Sophie. Elle a alors commencé à lécher cette belle chatte. Sandrine a remonté le t-shirt de son amie et a commencé à sucer ses seins. Elle a baissé la tête sur le sein droit de Sophie et a commencé à le sucer, laissant une traînée de salive en tournant la langue sur son mamelon. Puis elle a embrassé son mamelon gauche. C’est alors que Sophie a commencé à se réveiller. Elle a regardé Sandrine sucer sur ses seins puis regardé son amie Jessica qui mangeait vraiment sa chatte bien. Elle sourit et dit :

-C’est le meilleur réveil que j’aie jamais eu de ma vie. Je vous aime les filles.

Tout le monde était heureux. Jessica voulait échanger sa place avec Sandrine, alors ils ont fait l’échange. Sandrine a baissé la tête sur la jolie chatte rose de Sophie Fernon. Elle léchait et léchait jusqu’à ce que son meilleur ami cumming dur.

-Unh, Unh, Unh, Unh ! J’adore ça. Lèche ma chatte. Oh mon dieu. Suce mes seins. Mmmmmmmmmmm. Mmmmmmmmmmmm. Oh oui !

Son orgasme l’a traversée. C’était rapide et je me sentais incroyablement bien.

Bientôt, ils se sont habillés et sont sortis par la porte de la chambre pour dire au revoir à Valérie et Marc alors qu’ils allaient à l’église. Jessica et Sophie prenaient un petit déjeuner avec Sandrine avant de rentrer chez elles. L’école commencerait demain et ce serait une année scolaire intéressante. Un qu’elles ne pouvaient pas attendre.

Première fois entre copines
5 (100%) 2 votes
Publié le 3/06/19 Récit lesbien , , ,