Enculer par ma mère

Il y a longtemps de cela désormais , j ‘avais 18 ans à l ‘époque . J ‘étais timide et encore puceau . J ‘étais attiré par les filles et leurs chattes que je devinais douces et chaudes , dispensatrices de plaisirs puissants , entre leurs cuisses .  Mais , je n ‘osai pas les aborder .

Je passais de nombreuses heures à regarder des films , des photos pornos et à me masturber en m ‘imaginant en train de ramoner ces antres du plaisir , que les femelles possèdent au bas de leur ventre , et à juter en eux . Il y avait aussi quelque chose qui me perturbait , une dépravation qui me travaillait l ‘esprit . J ‘étais sexuellement attiré par ma mère . C ‘était une belle femme , grande , fine , élancée , avec de gros seins et un joli cul bien rebondi . Elle attirait bien des regards concupiscents d’ hommes sur son passage , et j ‘enviais mon père lorsque je l ‘entendais faire l ‘amour à ma génitrice . J ‘avais , je dois l ‘avouer , ce que l ‘on appelle un complexe d’Oedipe .

De nombreux films , ou romans pornos que je dévorais , traitaient du sujet de l ‘inceste et plus particulièrement de l ‘amour entre des mères et leurs fils . Combien de mes masturbations , de mes éjaculations ont été dues à ce fantasme : celui de baiser ma jolie maman ?

Un après-midi , j ‘étais seul avec maman à la maison . Elle était dans le salon en train de regarder une émission à la télévision . Excité par un roman cochon que je venais de terminer , et dans lequel le jeune héros finissait par sauter sa mère et la soumettait à toutes ses turpitudes , je décidais de me rendre dans la chambre de mes parents afin de fouiller le tiroir dans lequel ma mère rangeait ses sous-vêtements et de dérober l ‘une de ses petites culottes , puis de me branler dedans et de la souiller de ma semence . Idée que je mis aussitôt en pratique . Tout se passa comme sur des roulettes et je pus regagner ma chambre avec la précieuses petite culotte en main . Allongé sur mon lit , j ‘entrepris une lente et douce branlette dans le slip féminin tout en matant , grâce à mon vieux magnétoscope un film porno dans lequel une maman s’exhibait face à son fils et finissait , après lui avoir donné un cours d’éducation sexuelle , par s’offrir à lui . Le fils ramonait alors le con de sa mère avant de crier fort et de juter dans le ventre qui l ‘avait porté . Je bandais fort et je sentais monter en moi le plaisir . J ‘allais inonder de mon sperme la culotte de ma maman adorée . A l ‘instant où le foutre s’apprêtait à jaillir de ma bite en érection , la porte de ma chambre s’ouvrit et ma mère apparut . Elle ne put retenir un cri de surprise en découvrant la scène qui s’offrait à son regard . J ‘étais moi – même paralysé par l ‘arrivée soudaine et inattendue de ma mère . Rouge de confusion , je voyais ma bite débander à la vitesse grand v .

-” Ah , que fit ma mère , mais qu ‘est – ce que…mais tu te branlais , et dans l ‘une de mes petites culottes qui plus est . Ah mon dieu , quel vicieux , mon fils est un pervers . ”

Elle s’était approchée du lit et regardait maintenant les revues pornos ainsi que le film cochon que je matais tout en me masturbant . Les photos en étaient explicites et les titres encore plus .Il y avait là : ” Pour baiser maman ” , ” Maman , je crie , je jouis ” , ” Entre les cuisses de ma mère “…

-“Mon dieu , s ‘écria -t-elle , mais tu te branles en regardant et en lisant des histoires cochonnes incestueuses . Ce ne sont que des histoires de fils qui baisent leurs mamans . Alors ainsi , tu as ce que l ‘on appelle un fort complexe d’Oedipe . Petit saligaud , petit vicieux , comme ça tu rêves de baiser ta mère ? ”

Je baissais la tête , je n ‘osais pas la regarder . La honte m ‘envahissait .

-” Tu es puceau ? me lança -t-elle. Réponds , tu es puceau et tu veux baiser ta mère ?”

Je ne savais que dire , je n ‘osais pas lui avouer mes désirs les plus intimes . Mais , elle me parlait si sévèrement , d ‘un ton tellement autoritaire que je ne pus que bafouiller un ” oui ” .

– “Oui quoi , puceau ? Ou oui , je veux sauter ma mère ? ”

-” Les deux , maman . ” Réussis-je à dire .

-” Très bien , me dit ma mère , ne bouge pas de là , attends – moi , je reviens . ”

Je restais ainsi sur mon lit , penaud , la culotte de ma mère reposant encore sur le bout de ma bite désormais redevenue flaccide . Je n ‘eus pas longtemps à attendre , quelques minutes plus tard ma mère entrait à nouveau dans ma chambre . Elle était totalement nue . Je voyais ses gros seins fermes , son beau cul bien rond , ses longues jambes fuselées , tout ce dont j ‘avais rêvé était là , devant moi , à portée de mes mains . J ‘ai écrit que ma mère était nue , mais ce n ‘était pas tout à fait le cas car au niveau de son sexe , elle portait ce que l ‘on nomme un gode ceinture . Ma bite , devant ce divin spectacle reprenait de la vigueur . Je bandais fort à nouveau . Ma mère alors me dit :

-” Descends du lit et fous toi par terre à quatre pattes , en levrette et vite . Je vais t ‘enculer avec mon gode , cela va te donner une bonne leçon . ”

Je n ‘en revenais pas mais le ton de ma mère n ‘admettais pas de protestations , je m ‘exécutais donc . Lorsque je fus à quatre pattes , ma mère vint se positionner derrière moi . Avec un doigt humecté de sa salive elle me lubrifia le trou du cul . Puis , je sentis le gland du gode venir buter à l ‘entrée de mon anus . Ma mère poussa un bon coup et l ‘engin pénétra dans mon canal anal . Ma mère aussitôt commença ses va-et-vient dans mon cul . Au début cela me fit un peu mal , mais bientôt ma mère , tout en m ‘enculant , prit ma bite dans sa main droite et commença à me branler . Je me mis à gémir . Putain , je me faisais enculer et branler par la femme qui m ‘avait pondue . C “était trop bon , la brûlure du gode dans mon cul conjugué à la douceur des mains de ma mère qui me masturbait , tout cela me procurait maintenant un vif plaisir .

-” Alors petit salaud , me dit maman , tu aimes ça , hein ? Tu aimes te faire enculer par maman , hein ? Tu aimes aussi te faire branler , sale petit pervers . ”

-” Oui maman , j ‘aime ça . C ‘est bon . Je vais bientôt juter . Je sens que la jute monte en moi . Je ne vais bientôt plus pouvoir me retenir . Ah , oui maman ,encule-moi fort , branle-moi vite , tu me serres bien la bite en me branlant , c ‘est bon ça . Je vais envoyer la purée . Je vais cracher le morceau . ”

Ma mère accéléra le rythme de sa branlette sur ma grosse quéquette , en même temps elle m ‘enculait plus violemment . Je ne pus me contenir plus longtemps . Je hurlais des cris de plaisir alors que s’échappaient de mon gland turgescent de longues giclées de sperme gluant et épais qui allèrent souiller le sol de ma chambre .

-” Maman , je jute , je jouis maman . Maman , tu me fais jouir , tu fais jouir ton fils .”

Je m ‘effondrais sur le sol , j ‘avais le souffle court , épuisé après une telle décharge . Ma mère s ‘était retirée de mon cul . Elle regardait les trainées de sperme qui maculaient le sol .

-” Tu vas me nettoyer tes cochonneries maintenant , petit salaud , et plus vite que ça .”

Elle sortit de la chambre . Je souriais , j ‘étais heureux . Ma mère m ‘avait vidé les couilles , elle m ‘avait fait juter . Je savais que ce n ‘était que le début , que nous recommencerions nos jeux sexuels sous peu . Je devinais aussi que j ‘allais bientôt baiser ma mère , qu ‘elle allait me déniaiser et que je deviendrais un homme entre ses cuisses . Le tabou de l ‘inceste était désormais brisé entre nous et un jour prochain j ‘allais arroser de mon foutre épais ce ventre , ce trou dont j ‘étais issu . Et cette fois , c ‘est bien ma mère qui prendrait sa leçon .

4.8/5 - (12 votes)
Essayez notre Webcam en Direct (+300 modèles connectés)
Publié le 1/06/23 Récit porno , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *