Caro et Moi 1

C’est son anniversaire aujourd’hui elle m’a invité à la dernière minute certes mais bon. Caro et moi on s’est connu grâce à une appli qui permet de vendre des habilles on ne s’est jamais rencontré mais on parle souvent ensemble, je viens de finir mes études et je suis prof de musique au conservatoire et elle comptable mais ultra fan de rock. Donc le thème de son 40eme anniversaire je m’en doutais un peu. Je regarde un peu ce que je vais mettre et trouve un jolie pantalon en vinyle rouge pétant une paire de doc Martens noir un débardeur assez moulant en coton et une veste en cuir c’est plutôt rock ça non ? Mes cheveux blonds en mode effet un peu décoiffé, un rouge à lèvres mat et une micro dose de maquillage sur les yeux histoire de pas voir les petites cernes sous mes yeux. Je suis prête ! J’arrive devant et me retrouve dans une jolie maison super bien décorée pour l’occasion, c’est son mari qui me fait entrer me faisant remarquer le bon choix de tenue et me retrouve avec une dizaine de couple de fin trentenaire tous plus ou moins bien habillé pour l’occasion. Jusqu’à ce la principale attraction de la soirée arrive sous un chant à l’unisson de joyeux anniversaire. Elle est vraiment superbe pour une femme qui vient d’avoir 40 ans ses cheveux noir tout lisse frôlant ses épaules, une tenue assez sexy pour l’occasion un haut en cuir rose très décolleter laissant voir l’absence de soutien-gorge un pantalon en cuir noir taille haute moulant et des bottines en cuir à talon elle à de belles formes qui la mette bien en valeur je me suis senti assez troublée sur le moment. Elle dis bonjour à tout le monde et quand arrive mon tour lâche un “woow ma beautée tellement contente que tu ai pu venir !!” et me serre dans ses bras en m’embrassant la joue me laissant une petite marque de rouge à lèvres au passage. Je lui souhaite un joyeux anniversaire et la laisse dire bonjour aux autres. Le début de la fête commence je discute ici et là avec les autres invités en fumant ma cigarette et buvant mon petit verre de champagne. A chaque fois que je croise son regard je la vois déjà à me regarder difficile de ne pas rester coincé dans son regard mais j’y arrive. Mon verre est vide, je m’excuse et vais dans la cuisine me resservir. Je sens une personne derrière me serrant les hanches je tourne ma tête et voit son visage et elle me dis

“Tu me ressert moi aussi s’il te plait” je suis un peu rouge je sens ses seins contre mon dos qu’elle retire après que je lui ai servi son verre

“Merci d’être venu en tout cas désolé de t’avoir prévenu si tard”

“T’inquiète pas c’est juste que je me sens un peu gênée du coup j’ai absolument pas eu le temps de te prendre un petit cadeau”

“Ta présence est un cadeau ma chérie, d’ailleurs t’es incroyablement sexy j’adore j’adore”

“Je te retourne le compliment je suis fan de ta tenue tout en cuir ça te va super bien” elle me fait un clin d’œil et palpant ses seins en me disant

“Ta vue ça pas mal hein” suivit d’un rire et du mien avec le regard subjugué par la beauté de sa poitrine bien fourni mais pas trop juste ce qu’il faut, elle me prit ensuite par la main m’emmenant dans le salon pour le déjeuner. La journée passe assez vite entre le déjeuner le gâteau l’ouverture des cadeaux tout le monde danse sauf moi parce-que je ne sais absolument pas dansé je sors un petit moment pour répondre à quelques sms et fumer une cigarette avant de m’en aller et Caro me rejoint de nouveau en me disant en rigolant

“Et mon cadeau alors ?!”

“Je croyais que j’étais le cadeau avec ma venu” elle se rapproche de nouveau de moi mon coeur commence à battre assez vite elle lève ma main tenant le cigarette et tire une latte la recrache et me dis

“Vue que tu es mon cadeau je peux faire ce que je veux de toi” je ne répond pas je ne sais pas quoi dire elle met sa main sur ma nuque et rapproche son visage au mien et m’embrasse tendrement mais assez longuement pour que je laisse tomber ma cigarette lui agrippe les hanches des pulsions dans le bas de mon ventre je lui rend son baisers exquis qui ma envouté suivi de quelques petit baisers pour conclure ce moment magique. Je ne trouvais pas les mots elle m’a juste dis

“Tu as de belles lèvres douces ta copine à beaucoup de chance c’était très agréable” je lui ai juste souri et elle reparti comme si de rien n’était, ses lèvres pulpeuses mais pas trop était si douce si agréable à embrasser pfiou. En début de soirée je décide de m’en aller elle me serra dans ses bras une de ses mains caressa ma fesse droite son mari ne se douta de rien et je parti tout aussi perturbée je n’avais absolument rien compris à cette journée.

Enfin rentrée je me mis directement dans mon plus simple appareil direction la douche, ça ne cessait de me tracasser l’esprit ce baisers, mon attirance pour elle sur ce moment se voyait à ce point ou je l’attire depuis un long moment. Je ne lui ai pas envoyé de message. Les jours qui suivirent furent tout aussi durs jusqu’à ce qu’elle m’envoya un message pour aller déjeuner avec elle à sa pause en me disant exactement

“Mon kdo ! Maintenant que l’on s’est vu il faut se revoir ça te dit de venir déjeuner demain midi ?? Ah et soit toujours rock n’ roll ;)”. J’acceptais aussi tôt sa proposition mais il fallait que je contrôle mes pulsions. Le jour arriva devant ma penderie. Soyons rock mais élégante je me fait un chignon me maquille comme pour son anniversaire et je pars sur une chemise blanche que je rentre dans ma jupe en cuir noir et met des collant noir un petit peu transparant et je fini avec la touche sexy une paire de cuissarde à talon plat mais assez épais. Un impair beige pour cacher ça à tous les petits pervers des transports en communs. J’arrive assez vite, elle bosse dans une banlieue chic au sud de Paris. Je la retrouve devant le resto et me prends aussitôt dans ses bras et je la trouve tout aussi belle je ne sais pas si elle s’est habillé de cette manière pour moi mais c’est très jolie une chemise noir accompagné d’un blazer de la même couleur un pantalon en similicuir noir bien sûr et une paire de bottine rouge vernis c’est absolument magique sur elle et il n’y a pas que moi qui le vois au vue des regards de certaines personnes.

“J’ai déjà commandé, on mange dans mon bureau ça te gêne pas ? On sera plus à l’aise toutes les deux” en souriant je lui répond

“Non pas du tout je suis d’accord”. Nous récupérons nos plats et arrivâmes vite dans son bureau se trouvant à l’étage de l’immeuble.

“C’est grand y’a que toi dedans ?”

“Ahah c’est jolie hein, y’a que moi effectivement aujourd’hui tout le monde à terminé à midi il y a que moi qui dois clôturer le mois alala la vie de comptable hein” suivi d’un rire j’étais assez nerveuse elle posa les plat sur la table basse enlève son blazer et s’assieds sur un beau canapé noir elle me demanda d’aller prendre deux bières et que j’enlève mon impair. Je m’exécute me fait remarquer la beauté de ma tenue en particulier mes cuissardes et je m’assieds à côté d’elle. Nous mangeons avec quelques regard insistant avec des sourire, on parle de tout et de rien en passant par mon travail de prof et son travail de comptable une discussion assez banale qui conclut le repas jusqu’à ce qu’elle me dise

“Assez parler de tout ça parlons sérieusement” dit-elle en posant sa bière sur la table basse avant de continuer

“Les baisers que nous nous sommes fait j’ai beaucoup apprécié sache le mais je ne sais pas si toi… Enfin tu n’as pas l’air d’avoir…” je l’interrompt et lui dit

“Non non j’ai adorée aussi… ça m’a même bien pertubé et très surprise mais parce-que tu comprends ta situation me faisait pas penser qu..” elle me coupe à son tour pour me répondre une chose à laquelle je ne m’attendais pas

“Que tu me plait ?”

“Euh oui… J’avais pas forcément ce mot en tête mais oui”

“Bah tu me plait tu es une belle femme, j’ai 40 ans eu trois beaux enfants et j’ai gouté au même lèvres toute ma vie je pense que ce jour là j’ai bien eu le droit de faire ce petit écart surtout avec toi… tu es encore plus belle en vrai et je le vois encore aujourd’hui” je ne sais pas où me mettre j’adore les compliments mais la culpabilité qu’elle soit marié et que moi même je sois en couple surtout me perturbe elle se rapproche de moi me voit rougir et me dis d’un ton sec

“Mais je sais que ça ta beaucoup plu et que tu veux recommencer” je n’ai même pas eu le temps de répondre qu’elle m’embrassa fermement en m’allongeant sur le canapé puis enroula sa langue à la mienne en caressant ma jupe et me dis

“ça t’excite pas tout ce cuir, moi j’adore” puis me ré embrassa encore de longues secondes c’était puissant je ne pu lui résister je lui rendis chacun de ses baisers je caressais son corps son cul moulé dans ce pantalon elle se releva et mis sa main sur ma mâchoire en me disant

“c’est que le début ma chérie” elle ferma la porte de son bureau au cas où et me fit signe de la rejoindre, j’en tremble elle déboutonna et retira sa chemise ou je vit ces magnifiques seins si beau bien fournis que je m’empressa de prendre a pleine bouche et malaxer fermement sa main sur ma tête pour bien l’appuyer son son sein ma langue jouant avec son téton ses gémissement entremêlé de “continue” “vas y bouffe les” “oh oui putain” m’excitait et me donnait encore plus de pulsions pour lui donner du plaisir je passais d’un seins à l’autre mordillant chacun leurs tours elle releva ma tête et m’embrassa encore plus passionnément puis elle me poussa contre son bureau et m’arracha les boutons de ma chemise dévoilant mes petits seins

“adorable et appétissant” et les mis à les lécher et embrasser jusqu’à littéralement les aspirer me procurant tant de plaisir mes gemissement était de plus en plus fort c’était si bon ça se voit qu’elle à dû surement s’entrainer sur elle même elle avait une faciliter incroyable à me faire gémir. Elle continua à les manger et baissa ses mains pour relever ma jupe et déchirer mon string ce qui me surpris et m’excita encore plus et caressa avec sa main gauche mon clitoris qui était tout dur et secoua assez fort me faisant lâcher un cri de plaisir sa main droite me tirai en même temps les cheveux elle m’embrassa le cou le mordis décuplant mon plaisir

“oh bordel oui vas y Caro encore je t’en prie putain”

“Je suis doué à ce que je vois et c’est loin d’être fini ma chérie” juste après cette phrase elle rentra un doigt qui s’enfonça si facilement tant j’étais en train de mouiller ce qu’elle me fit remarquer

“je savais que je te faisait beaucoup d’effet j’adore” elle en rentra un deuxième et fit des va et viens qui me faisait hurler de plaisir je sentais que j’allais jouir je lui demandait de continuer mais elle s’arrêta brusquement et mis ses deux doigts dans ma bouche que je suçait profondément j’étais totalement sous son emprise elle me repris par les cheveux et me mis à genoux et m’ordonna de lui baisser son pantalon ce que je fit rapidement et un peu tremblante dû à ce que je venais de prendre je pris le temps de sentir le cuir de son pantalon de l’embrasser et mettre un petit coup de langue ça me rendait absolument folle et je baissait son pantalon jusqu’au haut des chevilles et vue qu’elle n’avais pas de culotte absolument rien et me rendit compte qu’elle m’avais invitée pour ça mais ça ne me dérange absolument pas je ne perdit pas de temps et me mis a lui dévorer son clitoris ce qui la mis déja dans un bel état de plaisir

“hmmmm owhh oui ça se voit que tu t’y connais owhhh vas y un peu plus fort chérie” ses “chérie” me faisait chaud au coeur et m’encouragait sa mouille est délicieuse je veux lui montrer ce que je sais faire je lui écarte un peu plus les jambes difficielement (merci le pantalon) et y met un doigt et fait des va et viens doux et profond avec ma langue qui aspire son clito elle est aux anges qui suit un hurlement titanesque

“oh ouiiiiiiiiiii putain c’est trop bon” suivi de doux “encore encore encore putain encore ouiii” en me tenant les cheveux les caressant par moment mais je ne suis pas encore au bout je veux lui donner son orgasme j’augmente la cadence de mon doigt et de mes léchouilles et file un doigt qu’elle senti d’un coup pénétrer son anus et qui s’enfonça profondément en elle le combo cunni doigt dans son minou et doigt dans cul la fit vaciller très très vite avec son un hurlement de plaisir et me faisant recevoir de délicieux jet de mouilles en bouche tombant ensuite sur mes seins. Elle s’allongea ne pouvant pu tenir debout sur le moment et me dis toute essouffler

“Je n’est jamais ressenti ça putain c’était si bon c’est si bon tu es incroyable” elle se releva et se mis à genoux à ma hauteur et m’embrassa délicatement avant de me demander d’ouvrir la bouche pour y cracher à l’intérieur j’avala de suite avec plaisir elle eu du mal à se relever son souffle toujours court elle remis son pantalon en cuir et me releva pour me couvrir de baisers puis elle me dis

“on va finir en beauté ma chérie ferme les yeux” elle alla derrière son bureau et lorsque j’ouvrit les yeux je la voit avec un gode ceinture marron attaché à elle. Je me lèche les lèvres et lui dis que je le veux elle ne dit rien son regard un peu pervers droit dans mes yeux sa main caressant le gode comme si c’était vraiment une partie d’elle et se mis derrière moi, elle me cambre contre son bureau la tête coller à son classeur posé sur ce dernier. Elle caressa mon sexe contre son gode et me le rentra d’un coup sec totalement en moi en faisant pousser un gémissement j’entendais sa respiration devenir de plus en plus forte ses mains aggripant mes épaules les va et viens commencèrent doucement puis devenait de plus en plus rapide tout comme mes gemissement qui s’accordais parfaitement avec les seins entremelé de nos ‘oh oui’ elle continua encore pendant de longues minutes puis se mis a me piner a grand coup de hanche elle me dit

“T’aime ça hein petite putain à sa Caro t’aime ça” j’étais en transe plus du tout maître de moi même j’étais dans un ouragan de plaisir a chaque coup de hanche si violent et de plus en plus rapide

“J’adore encore ouiiii baise moi encore plus fort plus rapide”

“Oh oui je te baise ma salope avec ta paire de bottes de pute que j’aime tellement t’es tellement bonne”

“oh ouiiiii j’adore encore oui je suis ta salope oh ouiiiiii encore plus fort” c’était une symphonie ces coup de reins était magique fort puissant et rapide ses mains serrant a fond mes épaules pour bien me controler, elle gronde a chaque coup elle pris son téléphone et pris quelques photos d’elle me baisant pendant que je gemis et hurle

“baise moi encore baise moiiiiiiiiiiii ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii putain démonte moi” la folie s’emparait de nous deux moi baiser mon corps se contractait l’orgasme n’allait pas tarder et elle me voyant prendre tant de plaisir et la sangle frottant son clito malgré la fine couche du pantalon en cuir je me senti partir lorsqu’elle enfonça deux de ses doigts dans mon cul pendant qu’elle me baisait aussi fort et les à mis au fond me donna un orgasme si puissant et nos hurlement coincidé parfaitement nous procura encore plus de plaisir un rale sorti de mon sexe et elle se retira le visage en sueur les mains rouge elle me releva et m’embrassa doucement et avec amour je le sens c’est si bon, elle retira son gode ceinture et nous l’avons lecher ensemble pour ensuite nous ré embrasser un lien s’est crée entre nous deux plus que du sex j’ai l’impression que comme moi des sentiments son née durant ce moment

“Tu as été formidable Alexia”

“Pas autant que toi ma princesse” nous avons bu une autre bière en nous embrassant on se recoiffe chacune l’un l’autre et je la laissa reprendre son travail avant que je parte elle me dit en tenant ma main

“C’est pas la dernière ma chérie”

“J’espère bien que non” lui répondit en souriant avant d’embrasser sa main puis ses douces lèvres puis je rentrais chez moi. Sur le chemin je reçu ses photo qu’elle pris pendant notre folle baise et écrit “la semaine pro même heure… mais à la maison cette fois xoxo love u <3” j’ai hate d’y être…

Rate this post
Publié le 27/10/21 Récit lesbien , , , ,

Laisser un commentaire